Pasted Graphic
MARIAMA


(Konrad Licht)

Une Coopération avec le Projet de FANKANTA
(GTZ - Santé) et partenaires régionaux,
Kolda, Sénégal; 2001

Contenu



1. Personnages
Lieux
Temps



2. Caractéristique des acteurs principaux



3. Résumé du film



4. Scénario
4.1. Scène 1 "Réalité contre imagination"
4.2. Scène 2 "La vue dans le ciel"
4.3. Scène 3 "La cauchemar"
4.4. Scène 4 "La première discussion"
4.5. Scène 5 "Avant de dormir"
4.6. Scène 6 "La décision
4.7. Scène 7 "Les guides religieux"
4.8. Scène 8 "Au poste de santé"
4.9. Scène 9 "La dernière discussion"
4.10. Scène 10 "Lever du soleil"


1. Personnages, Lieux, Temps


Personnages: Mariama
L'infirmier
3 Guides religieux
Coumba (relais)
Faroumara (Cousine de Mariama)
Diénabou (sœur de Mariama)
Kadja (sœur de Mariama)
Binta (amie de Mariama)
Ndèye Astou (la nouvelle amie de Mariama)
2 femmes

Lieux: le village
la maison de Mariama
Poste de santé
le champ
la brousse


Temps: Journée
Nuit
Lever du soleil


2. Caractéristique des acteurs principaux

Mariama
Ndeye Astou
L'infirmier
Coumba
Guides religieux


1. Mariama
environ 13 ans
excisée
villageoise
très curieuse
vivante, mais toujours un petit peu triste
tranquille

2. Ndeye Astou
environ 14 ans
non excisée
en vacances au village chez son père (l'infirmier)
toujours joyeuse

3. L'infirmier
environ 35 ans
sérieux
père de Ndeye Astou
infirmier au Poste de Santé

4. Coumba
environ 17 ans
très gentil
villageoise

5. Trois Guides religieux
Vieux
chaste
calme
véridique
sage


3. Résumé du film

Mariama commence à réfléchir sur les cris des enfants de son village et sur sa cauchemar. Elle essaie d'en parler à son amie, mais cette dernière n'aime pas aborder de tels sujets. Un jour Mariama rencontre une fille aimable. A elle, Mariama peut enfin se confier. Elles pourront discuter de questions sur l'excision. Mariama rencontrera tour à tour l'infirmier, les guides religieux et une relais. Elle comprend par la suite la réalité de l'excision.



4. Scénario "Mariama"

4.1. Scène 1 "Réalité contre imagination"

Lieu: village
Temps: pendant journée
Personnages: 1. Mariama
2. femme
3. femme

Maria ma est entrain de piler du riz. Tout d'un coup elle s'arrête et regarde passionnément les oiseaux qui voltigent dans le ciel. Sans détourner de vue elle dit:


Mariama:
"Oh! Si jamais je pouvais être libre comme vous."

Au même moment deux femmes qui passaient, entendirent Mariama et se retournent.

Une femme:
"Tu entends ce quelle dit?"

Mariama, reprend sa tache.


4.2. Scène 2 "La vue dans le ciel"

Lieu: village
Personnages: 1. Mariama
2. Kadja
3. Diénabou


Assis sous un arbre en face de la cuisine ou ses sœurs préparent le repas, Mariama contemple les oiseaux dans le ciel.

Mariama:
"D'où viennent ces oiseaux et où vont-ils? J'aimerai aussi m'envoler."

Ses sœurs se mettent à rire d'elle. Mais Mariama continue de contempler les oiseaux.


4.3. Scène 3 "La cauchemar"

Lieu: dans sa cambre
Temps: pendant la nuit
Personnages: 1. Mariama
2. sœur
3. la vielle


Mariama couche dans sa cambra avec ses sœurs. Elle se met a faire un cauchemar.


On voit une vielle femme et une petite fille, Mariama. La Vielle avec un couteau à la main se dirige vers elle. La vielle rire fortement. Elle mont son couteau à Mariama.
La vielle:
"Ma petite, ma petite tu vas être MA petite! Ma! Ma!"

Elle commence à rire sans arrêt et marc vite chez Mariama.


:

Mariama:
"Maman, Maman, aide-moi, elle va me tuer!"

Ses sœurs se lèvent, pour la calmer.

La Sœur:
"Calme-toi, qu'est-ce qu'il ce passe"

Mariama:
"Aide-moi, elle arrive! Non!"

Sa sœur réveille-t-elle.

Mariama:
"Laisse-moi, laisse moi!"

La sœur:
"C'est moi, ta sœur, calme-toi!"

Mariama réalise qu'elle a rêvé. Elle se met à pleurer.



4.4. Scène 4 "La première discussion"

Lieu: au champ
Temps: le matin
Personnages: 1. Mariama
2. Binta
3. Ndeye Astou
+ une groupe des femmes


Mariama est avec Binta dans les champs. Elles coupent du safato. A cote d'elles il y a un groupe des femmes qui discutent.

Première femme:
"Vous savez que ça fait plus de deux jours, que Woudé est au post de santé."

Deuxième femme:
"Oui, elle a des problèmes pour accoucher. Elle est très fatiguée."


Mariama:
"Te souviens-tu du décès de Penda lors de son accouchement?"

Binta:
"Ah oui, c'était terrible!"

Mariama:
"C'est un événement qui me marque toujours."

Elle baisse sa tête.

Binta:
"Oublie ça, petite fille! Un enfant ne doit pas penser comme tu fais."

Mariama perçoit une fille qui bine la terre. Cette fille a l'air joyeuse et danse en travaillant. Elle s'arrête mais Binta continue tout de même son travaille. Mariama se dirige seule vers la fille joyeuse.

Mariama:
"Oh! Pourquoi es-tu si joyeuse?"

Ndeye Astou:
"Je ne sais pas. J'aime beaucoup venir au village, voit les animaux et le foret."

Ndeye Astou arrache quelques herbes et les lance vers le ciel pour admirer leur chute.

Ndeye Astou:
"Il ne t'est jamais venu l'idée de t'envoler?"

Mariama s'assoit prêt d'elle.

Mariama:
"Bien sûr que oui. J'y pense quelque fois."

On entend de loin le cri d'un enfant.

Mariama se rappelle, on voit ses pensées:

Pensées de Mariama:
Mariama est dans son village. Elle revoit leur groupe de jeunes filles enroulées de leurs pagnes noirs, colliers multicolores au tour du cou et des reins.

Mariama:
"Je n'aime vraiment plus revoir ces images."

Un instant après.

Ndeye Astou:
"Quelles images?"

Mariama:
"Je fais toujours des cauchemars."

Ndeye Astou:
"Des cauchemars? "

Un instant après.

Mariama:
"Oui. Je vois une femme avec un couteau à la main qui se penche sur moi. Tout au toute une fille sur le sol avec du sang."

Un instant après.

Ndeye Astou:
"Dis-moi, s'il te plait, tu es excisée?"

Mariama:
"Oui, pourquoi cette question?"

Ndèye Astou
"En fait, mon père m'a dit qu'ici on fait l'excision. Peut être que des cauchemars sont liés à cela."

Après un long moment de silence, les yeux égarés dans le ciel.

Ndeye Astou:
"Tu veux savoir, moi, je suis nouvelle ici. C'est mon père qui travaille ici. Alors, je suis en vacances chez lui."

Mariama:
"Ah bon?"

Ndeye Astou:
"Ici toutes filles sont excisées?"

Mariama:
"Oui, je crois."

Ndeye Astou:
"Chez nous ça ce n'est pas habituel. Ma sœur m'a dit, que c'est dangereux
si on coupe quelque chose d'une fille. Apres, elle va avoir des
problèmes."

Mariama:
"Quels problèmes?"

De nouveau on entend un cri, les oiseaux s'envoler vers le ciel. Mariama se rappelle encore une fois.

(on voit les souvenirs de Mariama de par ses yeux)

Elle est encore une fois dans son village. Les cris d'enfant et les son de tam-tam sont forts. Une femme arrive. Elle cri:
"Qu'est-ce que se passe-t-il?"
Mariama s'aperçoit qu'il y a beaucoup de sang sur la terre. L'enfant arrête de crier. Deux femmes disent:
"Elle va mourir! Elle va mourir!"
Maintenant tout le monde se met dans une forte pagaille. Ainsi Mariama constate enfin ce qui s'est passé. Tout d'un coup elle se met à courir vite vers la brousse.


4.5. Scène 5 "Avant dormir"

Lieu: maison dans le village
Temps: pendant la nuit
Personnages: 1. Mariama
2. Faroumara


Mariama et sa cousine sont au lit.

Mariama:
"Est-ce vrai que le mariage est douloureux?"

Faroumara:
"Tu le sauras."

Un instant après.

Faroumara:
"Les accouchements font beaucoup plus mal."

La cousine se retourne vers Mariama.

Faroumara:
"Ne te laisse pas faire un enfant trop tôt. Mon amie était morte pendant
l'accouchement."

Mariama:
"Pense-tu que ces risques sont lies à l'excision?"

Faroumara:
"Peut-être."

Mariama :
"Mais s'ils sont liés, pourquoi on nous excise?"

Faroumara:
"L'excision rend la femme chaste, fidèle et pure."

Mariama:

"Mais, dans ce cas pourquoi raconte t-on dans le village que ta copine

Sounkarou est de mauvaises mœurs."


Faroumara:
"Oh! … Endors-toi maintenant."


4.6. Scène 6 "la décision"

Lieu: Les champs
Temps: pendant la journée
Personnages: 1. Mariama
2. Ndeye Astou



Mariama et Ndeye Astou promènent dans les champs.

Mariama:
"Ecoute, ma cousine m'a dit que son amie était morte pendant l'accouchement. Une fois j'ai vu, une petite fille, dans mon village qui…"

Mais Mariama ne peut pas continuer.

On voit encore une fois du sang sur la terre dans son village.


Sur le chemin de retour en village: Elles s'arrêtent au seuil d'un carrefour.

Ndeye Astou:
"Moi, je pense que, … quand on coupe quelque chose d'une fille, elle ne peut pas fonctionner correctement. Mon père est un infirmier. On peut lui demander."

Mariama:
"Non. Je ne veux pas."

Ndeye Astou:
"Oh! Je t'en prie."

Les deux amies reprennent leur marche.


4.7. Scène 7 "les guides religieux"

Lieu: devant la mosquée et en brousse
Temps: journée
Personnages: 1. Guide religieux
2. Guide religieux
3. Guide religieux
4. Mariama
5. Ndeye Astou

Trois guides religieux sortent de la mosquée et se dirigent vers la brousse. Ils s'assoient sous un arbre.


Les deux filles sont debout prêt d'un arbre. Derrière cet arbre, les trois guides religieux discutent.

Ndèye Astou: (demande doucement à Mariama)
"Attend. Ecoute ça!"

Le premier guide religieux:
"Beaucoup de gens pensent que l'excision est liée à l'islam. Non! C'est une grosse erreur. L'islam ne dit pas "Excisez vos filles". L'excision est une pratique culturelle qui date d'avant l'islam. Ce n'est pas le fait de Allah. J'ai vu une fois un cas où une fille a rendu l'âme. C'est dangereux. Il faut qu'on en parle maintenant. Il n'est dit nul parts dans le coran que l'excision rend une fille propre ou pure. L'excision n'est ni obligation ni sunna. Selon le coran et les adites. C'est une épreuve facultative."

Deuxième guide religieux
"Tu as raison! L'excision est plus ancienne que l'islam. Il n'existe aucune texte islamique faisant de l'excision de l'excision une exigence religieuse. Non seulement il n'y a aucune obligation de l'excision dans le coran, mais cette pratique n'existe pas dans de nombreux pays à prédominance islamique, comme par exemple l'Arabie, l'Irak et les Etats du golfe."

Troisième guide religieuse
"Mais l'excision est une culture séculaire. On ne peut pas abandonner une pratique que nos anciens avaient toujours fait. Et puis l'excision fait la fille sérieuse, fidèle et vierge."

Le premier guide religieux (au troisième)
"Ce n'est pas un acte physique qui rend les filles fidèles. C'est plutôt l'éducation des parents et l'éducation religieuse. Et tu sais, dieu dit dans le Coran (sourate 22 verset 78): "Qu'il ne nous a imposé aucune gène dans la religion" C'est pour quoi une obligation divine comme le jeune est sans effet lorsqu'il est susceptible de causer le mal. Allah dit: "Si vous êtes malades ou en voyage, ne jeûnez pas." Chaque fois qu'une règle devient nuisible pour l'homme, Islam nous permet de nous en sortir sans le moindre mal. De même, quand une coutume entraîne le mal, on doit l'abandonner."

Le deuxième guide religieux: (au troisième)
"Oui. Tu sais, la culture c'est lame d'une population et elle évolue dans le temps. Notre culture nous influence, mais aussi nous influençons notre culture. Même notre culture change. Elle va changer avec nous. Et après avec nos enfants et après nos petits enfants."

Le premier guide religieux: (au troisième)
"C'est normal. Voyons! Nos ancêtres ne s'habillaient pas comme nous. Il faut bien changer, tout en gardant ce qui est bon. L'excision est une pratique qui peut tuer. Cela est reconnu par les médecins qui nous soignent."

Troisième guide religieuse
"Oui, maintenant je comprends. Mais il faut l'expliquer aux gens. Il ne suffit pas de dire seulement c'est nuisible. Il faut dire en quoi cela est nuisible. Ainsi tout le monde comprendra comme je l'ai compris mois aussi."

Mariama écoute ça avec la bouche ouverte.



4.8. Scène 8 "Au poste du santé"

Lieu: Poste de santé
Temps: pendant la journée
Personnages: 1. Mariama
2. l'infirmier
3. Ndeye Astou


Les deux filles arrivent au Poste de santé.

Elles sont dans le bureau de l'infirmier.

Ndeye Astou:
"Bonjour Papa, mon amie voudrais d'avoir des informations sur l'excision."

L'infirmier:
"Mes filles, cette pratique est très ancienne. On la fait, parce que les grands-parents l'avaient fait. Maintenant on sait que c'est dangereux, ça l'a été de tout temps d'ailleurs. On coupe des parties très sensibles de la fille. Et au moment de l'acte c'est une douleur foudroyante, insupportable qui peut provoquer un choc et faire évanouir la jeune fille. Ce sont des parties où il y a beaucoup de sang et au moment de l'acte ça peut provoquer une hémorragie difficile à contenir et la fille peut mourir. Il peut y avoir aussi une rétention d'urine et des infections très graves."

Mariama:
"Quelles sont ces infections?"

L'infirmier:
"Il y a par exemple le tétanos, le Sida, des infections des organes génitaux qui peuvent rendre la femme stérile.
L'excision présente aussi des conséquences très graves lors de l'accouchements."

Mariama:
"Ah oui, comment ça?"

L'infirmier:
"Lors de l'accouchement, la partie coupée de la femme étant cicatrisée, ne peut pas s'ouvrir car elle n'est plus élastique. Ainsi cela provoque de fissurations, des hémorragies, l'enfant sort difficilement et peut même mourir." Les fissurations peuvent décrire même d'autres organes de la femme et elle ne pourra plus retenir ses urines."

Un instant après.

L'infirmier
"Mais peut-être que tu as envie de parler avec une relais qui a ton âge. Si tu veux, vas chez Coumba."


4.9. Scène 9 "La dernière discussion"

Lieu: sous un arbre
Temps: pendant la journée
Personnages: 1. Mariama
2. Coumba




Coumba:
"C'est notre culture. Nos anciens l'avaient pratiqué. On n'était pas informé de ce danger. Aujourd'hui on commence à penser et réfléchir sur ça. Et cela est important. Il faut réfléchir et comprendre que l'excision amène beaucoup des problèmes chez les femmes."

Mariama:
"L'infirmier nous a déjà parlé des beaucoup de conséquences sur le corps de la femme."

Coumba:
"Il y a aussi des problèmes psychiques: la fille peut avoir des cauchemars, l'angoisse, peur d'avoir des rapports sexuels car c'est parfois douloureux, ce qui amène des problèmes lors du mariage."

Mariama:
"Pour quoi alors fait-on l'excision?"

Coumba:
"Parce que beaucoup de gens ne connaissent pas toutes les réalités. On ne voit pas les liens entre l'excision et les maladies. A présent, toi, tu en connais beaucoup. N'est-ce pas?"

Mariama:
"Oui."

Coumba:
"Partage alors ta connaissance avec les autres que tu aimes, avec celles là qui ont de petites filles, avec toutes les autres."

Un instant après.

"Alors, tu as une autre question?"


Mariama:
"Tu ne sais pas par hasard pour quoi les oiseaux savent voler et pour quoi pas moi ?"

Elle sourit et prend une plume, prés du pied de Mariama et la laisse planer.

Coumba:
"Ils sont très légers. Les plumes planent et les os des oiseaux sont creux. C'est tout cela qui les permet de voler. Les oiseaux savent voler, mais toi, tu sais mieux réfléchir et penser. Alors, utilise ça!"

4.10. Scène 10 "Lever du soleil"

Lieu: devant le village
Temps: lever du soleil
Personnage: 1. Mariama


Mariama se dirige vers son village. On peut écouter encore un fois la voix de Coumba.

Coumba:
Mais toi, tu sais mieux réfléchir. Utilise ça!












- FIN -